Les Juifs: une communauté à part?

A l’approche des élections présidentielles, parler politique devient vite délicat. J’avais donc décidé de ne pas vraiment aborder ce sujet, du moins de façon directe. Seulement la tragédie de Toulouse qui a fait 7 morts donc 4 Juifs et les répercutions qu’elle a eu me font réagir et donc me donne envie de partager mon ressenti.

Tout d’abord, je n’arrive pas à comprendre comment on peut encore tuer en France au nom de la religion. Nous avons accès à toute la culture et il me semble que le savoir permet d’être plus ouvert vis-à-vis des autres. Un être inculte est plus facilement malléable et plus crédule (d’où les besoins pour les dictateurs de censurer les médias).  Mais là cette tuerie s’est déroulée en France et a été perpétrée par un Français.

Autre étonnement concernant ce qui s’est déroulé à Toulouse, la mise à part concernant le meurtre des civils de religion Juive. Avant de connaître les raisons du suspect, on a de suite jugé l’acte antisémite. Moi je n’y ai pourtant vu qu’un acte qui ne pouvait être commis que par un fou: le meurtre de sang froid d’enfants. Pourquoi, dès qu’il s’agit d’une personne de religion Juive, le moindre acte de violence est-il antisémite? Est-on Juif avant d’être Français? Dans le cas dont je parle, le tueur a bien agit par antisémitisme, je ne le remets pas en question. Mais les raccourcis des médias me font réagir. Les juifs sont continuellement présentés comme des victimes. Non qu’ils soient coupables, juste des Français comme les autres. Or il suffit de taper Juifs dans le moteur de recherche de Google dans l’onglet image pour voir l’image qu’ils renvoient:

Oui la Shoah a bien existé, je ne le remettrai pas en cause. Mais ne devrions-nous pas arrêter de les mettre à part, au lieu de les voir comme une communauté à l’intérieur de la communauté française? Car cela n’est-il pas le début de l’antisémitisme? Moi qui vient d’une région où l’on ne distingue pas de différence entre un Juif et un Catholique, je suis choquée de voir qu’on catégorise les hommes entre blancs, noirs, asiatiques ou Juifs à Paris. Car on en fait une « race » à part.  Les parisiens n’arrivent même pas à dire « Juifs », ils disent « feuj ». Comme quand on remplace noirs par « black » ou « renoi ». Aurait-on peur des mots?

Peut-être que ma vision est faussée, et que cette façon de voir les Juifs comme une Communauté relève d’une volonté de leur part. Mais je crois qu’elle les dessert finalement, car pour que l’antisémitisme stoppe, il faudrait qu’on arrête de les catégoriser. La religion ne définit pas une « race ».

Publicités

Étiquettes : , ,

2 responses to “Les Juifs: une communauté à part?”

  1. leblogdalexa says :

    Si le sujet vous intéresse, voici un article plus poussé: http://www.slate.fr/story/52229/francais-juif-choisir

  2. leblogdalexa says :

    Je peux voir que je ne suis pas la seule à m’intéresser au fait que dire « Juifs » est mal vu!

    http://www.rue89.com/2012/03/27/origine-apparence-pourquoi-ces-lapsus-pour-dire-juif-et-arabe-230592

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :