Education: les parents abandonnent

Récemment un ancien débat sur l’ Éducation Nationale a vu le jour: Doit-on supprimer les devoirs à la maison pour les élèves du Primaire? J’ai pu lire avec intérêt qu’une bonne partie des parents sont pour. En particulier la FCPE, première organisation de parents d’élèves qui a lancé un appel pour que les écoliers ne rapportent plus de devoirs à faire à la maison. Alors à quoi servent ces devoirs et pourquoi certains veulent-ils en finir avec cette pratique?

Wikipédia nous dit: « Un devoir à la maison est un travail de recherche, de mémorisation ou d’application des connaissances, effectué par un élève dans le cadre de ses études. Ce travail n’est pas réalisé à l’école. » Donc il sert à vérifier que l’on a bien compris tout ce que l’on a pu voir en cours ainsi qu’à le mémoriser, et cela de façon autonome. Cela me semble plutôt logique et utile.

Il faut savoir qu’un arrêté du 23 novembre 1956 aménage des horaires des écoles primaires pour inscrire les devoirs pendant le temps scolaire. En application de l’arrêté, la circulaire du 23 novembre 1956 supprime sans équivoque les devoirs à la maison, retenant des arguments d’efficacité et de santé. Ainsi, les devoirs à la maison sont donc interdits depuis 1956 à l’exception du travail oral (récitation à apprendre). Et pourtant les petits Français rapportent toujours des exercices à faire chez eux.

Pour moi l’intérêt évident de cette pratique réside dans le fait que les parents peuvent savoir exactement où en est leur enfant et ainsi leur apporter l’aide nécessaire. Mais pour cela faut-il encore que les parents prennent le temps de travailler avec eux. En primaire, la majorité des parents ont le niveau nécessaire pour expliquer tout ce que l’enfant n’a pas compris, comme un cours particulier en somme. Et oui cela demande beaucoup de courage et de patience! Mais ce n’est pas une question de niveau social, juste de volonté. Certaines féministes disent que cette tâche revient surtout aux mamans. Il ne tient qu’à nous de faire changer les choses. Si on supprime les devoirs, plus de problème. Ainsi, si l’enfant peine, c’est la faute du professeur. Les parents se déchargent de plus en plus sur l’Éducation Nationale tout en la critiquant ouvertement. Pour moi les parents doivent retrouver leur place d’éducateur auprès de leurs enfants pour que les professeurs puissent enseigner dans les meilleures conditions. Et vérifier les connaissances acquises grâce aux devoirs est un mal nécessaire si l’on tient à ce que l’enfant possède les bases qui lui permettront de faire des études. Le nombre d’enfants dans les classes étant élevé, la vigilance seule du professeur ne suffit pas.

Publicités

Étiquettes : , , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :