Les enfants sont lâchés

J’aime aborder les sujets sensibles. Surtout quand je sais déjà ce qu’on va me rétorquer! Pour rentrer dans le vif du sujet, je n’ai pas d’enfant et je me demande si j’ai envie d’en avoir un jour. Les enfants des autres m’ insupportent généralement. Et c’est là où je me pose la question de l’éducation parentale.

Je fais partie de la génération entre deux, fille de et potentiellement mère de. La génération de mes parents, née du baby boom, a reçu une éducation stricte, autant par leurs parents qu’à l’école. La mienne a bénéficié de plus de souplesse et d’ouverture d’esprit tout en ayant des limites. Je me trompe peut-être mais j’ai l’impression que les enfants actuels ne connaissent plus de barrière et sont éveillés de plus en plus tôt. Pour moi les parents ont lâché prise et ne contrôlent plus vraiment leurs chers bambins. Pourquoi devrais-je subir l’incorrection des enfants (et des parents)?

Exemple concret: J’étais tranquillement allongée sur ma serviette à la plage quand une famille est arrivée et s’est posée à côté de moi, enfin pratiquement sur ma serviette mais bon. Ok on va dire qu’il n’y avait pas beaucoup de place. Ils n’étaient même pas encore déshabillés que j’avais déjà perdu mes tympans à cause des cris des enfants! Devant ma tête déconfite, la mère me demande s’ ils me dérangent. Évidemment j’ai répondu oui et j’ai demandé à ce que les enfants crient moins forts, si possible. Là dessus, toute la famille est partie plus loin en grommelant que je ne savais pas ce que c’était que les enfants.

D’où ma question, ne peut-on pas faire taire un enfant?! Ma mère peut témoigner que ma sœur et moi n’avons jamais été insupportables en public et qu’elle a toujours su nous tenir. Sans avoir besoin de l’aide de notre père. Si ce n’est pas le cas, ce dont je doute, doit-on imposer la présence des enfants dans les lieux publiques?

Je suis sûre que le fait que l’éducation nationale soit impuissante joue sur cet état des faits. Les punitions (non corporelles bien sûr) ne sont plus autorisées. Il n’y a donc plus la peur du gendarme. Car il ne faut pas croire que l’expulsion temporaire fait peur aux jeunes. Un repère important est donc aboli.

Apparemment la mode est aux materneuses qui font tout pour le bien-être (selon elles) de leur enfant. Pour avoir une idée des dérives potentielles. L’idée part d’un bon sentiment. Mais faut-il tout sacrifier (job, vie de femme..) pour son enfant? Car ne me dites pas qu’on peut gérer de front carrière et allaitement, cuisine bio, éveil de l’enfant, non-scolarisation… Le femme devient mère et c’est tout. Et l’enfant il en pense quoi d’avoir sa mère tout le temps sur le dos? Il passe la journée avec elle, la connait dans les moindres détails puisque il la voit nue et dort avec elle. Je me demande où le père trouve sa place…

Je ne minimise pas la difficulté d’élever un enfant, bien au contraire. Mais les parents ont fait le choix égoïste de se reproduire, j’aimerais donc qu’ils l’ assument davantage et qu’ils ne nous imposent pas leur progéniture. Leur façon de gérer à la maison ne me regarde pas. Seulement un enfant n’est pas une chose qui nous appartient.

Publicités

Étiquettes : , , ,

8 responses to “Les enfants sont lâchés”

  1. Spi says :

    Ah, sujet récurrent ^^
    La question à laquelle je n’ai toujours pas de réponse : En TGV, puis-je demander à une femme dont l’enfant pleure bruyamment de l’emmener sur la plateforme ?
    Est-ce légitime ?

    • leblogdalexa says :

      Je pense que ça dépend de l’âge. Si c’est un nourrisson, il peut pleurer longtemps avant de se calmer. Donc je dirai oui, il faudrait que les parents éloignent l’enfant le temps qu’il s’apaise. S’il est plus grand et en âge de comprendre, il doit être capable de s’arrêter. Donc là, l’éducation des parents rentre en ligne de compte.
      Dans tous les cas, je pense qu’on ne doit pas imposer ses enfants dans un lieu public.

  2. jenny says :

    ca me rappelle qu’une fois, j’allais dans le sud en TGV, et j’étais en première (merci la carte 12/25), et bref, je me suis retrouvée avec la famille type de nos cauchemars: le père complètement largué, la mère gaga de ses mouflets et les deux sales mioches!! j’allais a Cannes je crois ( cad,5h de TGV), pendant lesquelles le sale gamin faisait que de hurler, ainsi que de plier, déplier, re plier … sa tablette ( par conséquent, cela faisait un bruit monstrueux)!!l’enfant avait un prénom a coucher dehors (du genre Hercule ou quelque chose comme ca) et la mère était la: non Hercule arrête(avec la voix…et il continuait……. pendant tout le trajet!! ce que je vais dire va surement en choquer plus d’un, mais je m’en fiche, mais a cette heure-ci, certains lieux sont interdits aux animaux, et bien on devrait faire pareil pour les enfants!!nous qui n’en avons pas, n’avons pas a supporter les nuisances de ceux des autres!!

  3. Mellow says :

    L’idée d’un espace enfant me parait bonne dans les restaurants, les transports en commun, etc. En revanche, il faut quand même se rendre compte qu’on ne peut pas « parquer » tous les enfants sous prétexte qu’ils sont mal éduqués, car certains le sont correctement et se retrouveraient pénalisés en devant supporter par exemple le bruit des autres dans ces espaces.
    De la même manière, il y a des tas d’autres comportements et d’individus qui nous gênent et sur lesquels on ne peut agir. Par exemple, qui n’a jamais été indisposé par quelqu’un qui sent mauvais dans le tram ou le bus. Franchement c’est aussi dur à supporter que les gosses qui fichent le bazar… Doit-on pour autant leur créer un espace spécial? Non, il faut de la tolérance et surtout à chacun une bonne dose de savoir-vivre et d’éducation. Malheureusement tout ça se perd.

    • leblogdalexa says :

      Bien sûr qu’on ne peut pas parquer les enfants! Et heureusement… Mais devant le manque d’éducation de plus en plus flagrant, il faudra bien trouver une solution. Et tu as raison sur le fait que des adultes peuvent nous importuner tout autant.
      Être tolérant, oui, permissif, je ne le pense pas.

  4. lea says :

    Les enfants ne sont pas des animaux, ne sont pas des statues de porcelaine… Il faut aussi accepter qu’ils vivent et respirent!!
    Je trouve ça choquant de penser à les parquer dans certains lieux et leur interdire d’autres. Les fumeurs ont fait le choix de fumer mais pas les enfants de naitre! Les parents sont responsables de leurs gamins ceci est dit. Maintenant les adultes sont bien pires que les enfants car d’autant plus responsables de leurs actes qu’il ne sont plus sous aucune autorité parentale…

    • leblogdalexa says :

      Tu as raison nous nous sommes mal exprimé, le fait de vouloir les parquer était en fait de l’humour qui je l’espère ne t’a pas choqué. (Jenny est une amie qui aime bien la provocation! 😉

      En ce qui concerne les enfants, ils sont souvent le reflet des parents. Donc oui on peut dire que les adultes sont pires que les enfants.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :