Malaise dans la rue

Voilà l’article qui me fait réagir aujourd’hui. Cela fait quelques temps que j’ai envie de vous en parler. Le harcèlement de rue comme ils l’appellent.

Malaise dans la rue

La première fois que j’ai entendu un « hey mignonne! » j’étais une adolescente et je vivais à Dax. Premier choc devant autant de bêtises. Car oui, n’ayant pas répondu, j’ai eu droit à « Mais tu crois vraiment que tu es belle?! T’es un thon en vrai! »  Cela a dû m’arriver qu’une ou deux fois à Dax. Pas de quoi en faire une généralité ou donner de quoi m’inquiéter.

Mais depuis 2 ans je vis dans la région parisienne. Ici cela a pris une autre ampleur. Car après le « hey mademoiselle, vous êtes charmante! » suit généralement le « t’es qu’une salope! » et autres joyeusetés. Cela peut même aller jusqu’à l’agression physique. Et pas besoin de porter des tenues provocantes pour y avoir droit. La rue est devenue un territoire hostile à la gente féminine. Mais qui sont ces hommes qui se permettent de tels propos sans être inquiétés? Il me semble que lorsqu’on a reçu un minimum d’éducation on ne se conduit pas de la sorte. Même si la demoiselle en question porte un short minuscule car il fait chaud. Ensuite, pourquoi restent-ils en bande à regarder les gens qui passent, sans rien faire de leur journée? Ce n’est pas les endroits culturels qui manquent à Paris pourtant! Enfin, pourquoi ressent-ils ce besoin de rabaisser la femme? Je ne les crois pas assez bêtes pour espérer séduire une dame avec de tels propos.

Ce genre de comportement engendre des solutions qui ne résolvent pas le problème. Les femmes font davantage attention à la longueur de leur jupe ou à la profondeur de leur décolleté, baissent les yeux, évitent certains passages, ne sortent pas seules après une certaine heure… J’ai comme l’impression de la société régresse petit à petit. Et que cela fait le bonheur de certains qui reprennent le contrôle sur les femmes.

Personnellement je ne plierai jamais devant ce genre de comportement. Et je ne crois pas qu’une loi soit nécessaire. Comment pourrait-on l’appliquer? Par contre, nous sommes en face d’un vrai problème d’intégration dans la société. Insulter les femmes dans la rue n’est pas en adéquation avec nos valeurs et notre façon de vivre. Je ne parle pas des origines de ces personnes mais bien de culture et d’éducation. Et cela se ressent partout, notamment contre les autorités comme la police ou encore les enseignants. Le problème est, selon moi, bien plus profond que ce qu’il n’y parait.

Publicités

Étiquettes : , , , , , , , ,

13 responses to “Malaise dans la rue”

  1. steffy says :

    Bonjour, je suis tombé par hasard sur votre article suit a un commentaire que vous aviez laissez sur un blog.

    Vos propos sont si vrai, même moi je le vis souvent ce genre de rabaissement et comme vous le dites pas besoin d’avoir une tenue affriolante…la dernière qui m’est arrivée était il y a même pas une semaine dans un rayon de supermarché, un jeune homme s’approche de moi et me sort, « hummm sacrée paires de fesses » avec le pouce levé et le sourire en coin, c’est rabaissant j’ai qu’en même pas détourné mon regard et est repassée devant eux , pas envie de faire demi tour pas envie de me mettre à leur niveau mais comment réagir ? Cela reste ma question

    • leblogdalexa says :

      Il me semble, mais cela n’est surement pas valable dans toutes les situations, qu’il faut faire sentir à la personne que son son comportement est tout à fait inapproprié et que le faible dans l’histoire, c’est lui. Plus concrètement, je toise le mec qui m’a fait la réflexion et je le regarde comme s’il était complètement débile. Et je suis tout à fait d’accord avec vous, il ne faut surtout pas se laisser intimider! En général ça suffit à le calmer puisque il voit bien qu’il n’a pas de prise sur vous. Par contre je ne suis pas sûre qu’il faille répliquer, au risque d’envenimer les choses. De toute façon avoir de l’esprit face à des idiots pareils ne sert pas à grand chose d’après moi.

    • Spi says :

      Le mieux serait un coup de boule rotatif ponctué d’une petite phrase éducative comme : « Merci de me respecter, cher monsieur ». On peut éventuellement terminer proprement par un petit coup de pied dans le flanc.

      Franchement, je ne connais pas beaucoup de filles qui sont réceptives à ce genre de commentaires. Je me demande si ça marche ce type d’abordage gras. Du coup, quelle utilité de faire ça ? Crâner devant ses potes ?

      Je pense que la technique du toisage d’Alexa est une bonne alternative. Il faut quand même avoir assez d’aplomb pour que ça marche. 🙂

    • leblogdalexa says :

      De l’aplomb et de la fierté, c’est sûr! Et si j’avais les muscles je ferai peut-être ta version 😉

  2. obijes says :

    Je cite : « Les femmes font davantage attention à la longueur de leur jupe ou à la profondeur de leur décolleté ».
    Voilà une phrase dont beaucoup d’entre elles devraient prendre de la graine. Les femmes en mode « Bitch » n’ont que ce qu’elle mérite. Il est inutile de porter des vêtement laissant apparaitre la moitié de la poitrine, ou de porter une jupe ras la moule.
    Aujourd’hui certaines femmes ne font plus la distinction entre « bien s’habiller » en mode féminine avec ses atout en valeurs et entre certaines qui sont vraiment habillées comme des pouf sexy bitch. Ces dernières n’ont qu’à avoir un peu de dignité pour elle même (et pour les autres par la même occasion…)

    Et pour les autres un peu plus classes, je compati…

    C’était la parole d’un mec

    • leblogdalexa says :

      Il se trouve que dans les pays anglo-saxons, les filles sortent le week-end habillées avec 20cm de tissus. Pourtant il fait -10C dehors! Et bizarrement il n’y a pas plus de viols ou autre dans ces pays là. A contrario, dans certains pays du Maghreb, les femmes sont totalement couvertes, mais font quand même l’objet de violences sexuelles en leur encontre. Donc je ne pense que pas que la tenue soit une excuse à des comportements inacceptables.

  3. titoque says :

    Bonjour.

    On peut dire à une femme qu’elle est belle sans pour autant être vulgaire. Les termes (thon ou salope sont en général utilisés par des mecs machos et je pense impuissant) car si une femme aime se faire belle ou désirable je ne vois pas de problème. On peut apprécier la beauté féminine, comme on apprécie une peinture ou une photo. Bon j’arrête là car on va finir par croire que je suis fleur bleue.

    • leblogdalexa says :

      Bien sûr qu’on peut lui dire. Mais en général, c’est la façon dont c’est dit qui change tout. Car si tu lui dis simplement « vous êtes ravissante madame » sans rien attendre en retour, cela n’est pas une attaque. Par contre, un « et mademoiselle, vous êtes trop belle! Hey! Tu me réponds salope?! », là on est typiquement dans une attaque verbale déstabilisante.

  4. titoque says :

    re

    faut surtout savoir le dire avec élégance et dans un contexte bien précis. C’est sur que si l’on accostent une personne pendant qu’elle réfléchit, on risque d’avoir une réaction agressive. Il y a une chose que j’aime faire quand je sors ou pendant les vacances. étudier les blaireaux de service qui prennent les femmes pour des objets. La phrase type qui me fait le plus rigoler : au putains qu’elle est bonne celle la. Si il croie pouvoir avoir un début de conversation avec cette attitude, franchement faudrait leur donner des cours d’éducation et de respect.

    • leblogdalexa says :

      Personnellement, je suis même réfractaire aux compliments de personne que je ne connais pas. Je n’aime pas qu’on m’aborde dans la rue. Je trouve ça gênant. Alors quand en plus c’est associé à des insultes ou des mots vulgaires…

  5. titoque says :

    re

    Et surtout on risque de se prendre un coup de bombes lacrymogènes mdr . Personnellement je préfère faire un compliment quand je sent la personne en confiance et je pense que les personnes qui utilisent des insultes ou des mots vulgaires quand ils se font remballer, on cette attitude pour se rassurer. On peut provoquer une réaction agressif ou passif sans être pour autant vulgaire. es fois vaut mieux savoir s’effacer avec élégance plutôt que d’être agressif et se donner en spectacle.

    • leblogdalexa says :

      Tout à fait.
      Seulement une personne bien élevée (selon notre culture) n’agresse pas les femmes verbalement dans la rue. Même s’il a besoin de se rassurer.

  6. titoque says :

    Oui il est vrai que selon certaines culture en France , le non-respect de la femme et courants .

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :