Archive | novembre 2012

Les homosexuels et leurs enfants

Mon dernier post listait les récents sujets polémiques qui faisait couler beaucoup d’encre. Il en est un qui m’a fait beaucoup réfléchir ces derniers temps: l’adoption ou la PMA pour les couples homosexuels.

Je ne parlerais pas du mariage homosexuel pour la simple et bonne raison que je ne vois absolument aucun argument contre qui soit valable. Cependant, qui dit mariage, dit création d’une famille. Et il me semble que c’est le point le plus sensible. Je peux tout à fait comprendre que les couples homosexuels puissent avoir envie d’élever des enfants. Cependant, je pense qu’il existe certains points à clarifier afin de pouvoir le faire rentrer dans les mœurs.

Depuis la nuit des temps, une famille est composée classiquement d’une mère et d’un père. Il existe des mots pour les qualifier. Or, comment appeler la deuxième maman ou le deuxième papa dans le cas où l’un des parents est le/la géniteur/trice ? Cela peut paraitre anodin, mais pour moi un 3ème qualificatif est nécessaire. Il permettrait de comprendre immédiatement que l’on s’adresse à la personne qui élève, aime l’enfant et surtout, a les mêmes droits que le père ou la mère biologique. Ainsi, le mari ou l’épouse aurait un vrai statut dans la vie de l’enfant.

Il me semble important également que l’enfant sache d’où il vient, qu’il soit adopté ou non. Il faut un homme et une femme pour créer un nouvel être. L’enfant a donc forcément une mère et un père biologique. Savoir d’où l’on vient permet de mieux savoir où l’on va. Même la simple évocation du/de la géniteur/trice aide à se construire. En ce qui concerne l’adoption, par des couples homosexuels ou non, il y aura toujours, à mon sens, des difficultés d’identification à surmonter.

Il existe un point sur lequel je suis plutôt septique: la PMA pour les couples de femmes homosexuelles en bonne santé. En effet, je ne suis pas contre dans l’absolu, mais plutôt contre le remboursement pour les femmes « saines ». Pourquoi la Sécurité Sociale devrait-elle rembourser cet acte médical, alors qu’il n’y a pas de problème médical justement? J’ai pu lire que pour certains, cet argument n’est pas valable puisqu’on autorise la PMA aux femmes sans problème pour concevoir, alors même qu’elles savaient que leur mari était stérile avant de l’épouser. Et ils ont tout à fait raison. Si le problème provient du côté « mâle », les femmes devraient pouvoir avoir accès à une banque de sperme privé et ceci sans discrimination d’orientation sexuelle. Par contre, dans un couple hétérosexuel, si l’homme n’est pas totalement stérile, il doit pouvoir avoir accès à la médecine pour mettre toutes ses chances de son côté afin de pouvoir procréer.

Les règles doivent être réécrites afin de permettre à chacun de trouver sa place. Malheureusement, les mentalités changent très lentement et les différentes religions n’aident en rien le progrès, de même que les amalgames avec les pédophiles par exemple, qui réclament eux aussi la reconnaissance de leur orientation sexuelle. Cependant, grâce à une grande visibilité, notamment audiovisuelle, la cause Gay peut évoluer et faire avancer le mouvement.

Publicités

François Hollande et la poudre aux yeux

Avez-vous remarqué l’habileté de notre nouveau gouvernement? Non? Pourtant ils excellent dans l’art de nous jeter un os à ronger pendant qu’ils font passer de nouvelles lois. Il suffit de glisser l’air de rien un avis tranché sur un sujet oh combien polémique et hop! On ne parle que de ça! Oubliée la hausse des taxes. Quelques exemples pour vous en convaincre: le mariage gay, la dépénalisation du cannabis, l’ouverture de chambres de shoot, le droit de vote des étrangers…
A chaque fois, une personne du gouvernement fait une « gaffe » en affichant ouvertement une opinion sur le sujet. Et puis, elle se fait taper sur les doigts et se range gentiment dans les rangs. Évidement, la presse s’empresse de lancer un débat sur le sujet. Ces sujets sont intéressants, ils passionnent la population. Et surtout ils font vendre! Les médias s’en donnent en cœur joie.

Et c’est bien là tout le problème. Les médias veulent vendre avant même d’utiliser leurs esprits critiques. Sous Sarkosy, la TVA sociale a été la cible de la Gauche. Or que vient de décider le gouvernement? D’augmenter la TVA! Et là personne ne rouspète dans les journaux. Justement parce qu’ils ont d’autres sujets beaucoup plus croustillants.