Les homosexuels et leurs enfants

Mon dernier post listait les récents sujets polémiques qui faisait couler beaucoup d’encre. Il en est un qui m’a fait beaucoup réfléchir ces derniers temps: l’adoption ou la PMA pour les couples homosexuels.

Je ne parlerais pas du mariage homosexuel pour la simple et bonne raison que je ne vois absolument aucun argument contre qui soit valable. Cependant, qui dit mariage, dit création d’une famille. Et il me semble que c’est le point le plus sensible. Je peux tout à fait comprendre que les couples homosexuels puissent avoir envie d’élever des enfants. Cependant, je pense qu’il existe certains points à clarifier afin de pouvoir le faire rentrer dans les mœurs.

Depuis la nuit des temps, une famille est composée classiquement d’une mère et d’un père. Il existe des mots pour les qualifier. Or, comment appeler la deuxième maman ou le deuxième papa dans le cas où l’un des parents est le/la géniteur/trice ? Cela peut paraitre anodin, mais pour moi un 3ème qualificatif est nécessaire. Il permettrait de comprendre immédiatement que l’on s’adresse à la personne qui élève, aime l’enfant et surtout, a les mêmes droits que le père ou la mère biologique. Ainsi, le mari ou l’épouse aurait un vrai statut dans la vie de l’enfant.

Il me semble important également que l’enfant sache d’où il vient, qu’il soit adopté ou non. Il faut un homme et une femme pour créer un nouvel être. L’enfant a donc forcément une mère et un père biologique. Savoir d’où l’on vient permet de mieux savoir où l’on va. Même la simple évocation du/de la géniteur/trice aide à se construire. En ce qui concerne l’adoption, par des couples homosexuels ou non, il y aura toujours, à mon sens, des difficultés d’identification à surmonter.

Il existe un point sur lequel je suis plutôt septique: la PMA pour les couples de femmes homosexuelles en bonne santé. En effet, je ne suis pas contre dans l’absolu, mais plutôt contre le remboursement pour les femmes « saines ». Pourquoi la Sécurité Sociale devrait-elle rembourser cet acte médical, alors qu’il n’y a pas de problème médical justement? J’ai pu lire que pour certains, cet argument n’est pas valable puisqu’on autorise la PMA aux femmes sans problème pour concevoir, alors même qu’elles savaient que leur mari était stérile avant de l’épouser. Et ils ont tout à fait raison. Si le problème provient du côté « mâle », les femmes devraient pouvoir avoir accès à une banque de sperme privé et ceci sans discrimination d’orientation sexuelle. Par contre, dans un couple hétérosexuel, si l’homme n’est pas totalement stérile, il doit pouvoir avoir accès à la médecine pour mettre toutes ses chances de son côté afin de pouvoir procréer.

Les règles doivent être réécrites afin de permettre à chacun de trouver sa place. Malheureusement, les mentalités changent très lentement et les différentes religions n’aident en rien le progrès, de même que les amalgames avec les pédophiles par exemple, qui réclament eux aussi la reconnaissance de leur orientation sexuelle. Cependant, grâce à une grande visibilité, notamment audiovisuelle, la cause Gay peut évoluer et faire avancer le mouvement.

Publicités

Étiquettes : , , , , ,

8 responses to “Les homosexuels et leurs enfants”

  1. Jennifer says :

    Pour la PMA, je pense qu’il est temps qu’on l’autorise pour les femmes homosexuelles mais également les femmes célibataires comme le fait l’Espagne, la Belgique et bien d’autres pays déjà en avance sur nous… Car oui, la PMA est bien autorisée à des femmes sans aucun problème, elles peuvent y bénéficier car elles sont tombées amoureuses d’un homme ayant des problèmes de santé et se sont mariés avec. Du coup, ils forment un couple stérile alors que la femme ne l’est pas. On ne lui dit pas de choisir un autre mari pour avoir un enfant car son couple ne « fonctionne » pas. Sauf qu’on ne choisit pas de qui on tombe amoureux(se)… Un couple homosexuel peut également être dit stérile, donc de là la PMA est nécessaire. L’adoption ne suffit pas et c’est un processus bien long. C’est un premier pas qui a été longtemps attendu alors que de nos jours, les enfants ne sont pas forcément élevés par un père et une mère avec le nombre de divorces, de familles monoparentales ou recomposées… C’est une vieille idée que de penser qu’une famille est composée d’un père, une mère et des enfants. Et puis, il faudrait créer un test pour savoir qui est un bon parent ou non car les enfants battus existent malheureusement…

    • leblogdalexa says :

      Effectivement, il serait plus intéressant de se pencher sur le problème des enfants maltraités, plutôt que sur celui des enfants ayant des parents qui ne répondent pas au schéma classique.

  2. Spi says :

    Dans les sims, j’avais créé un couple de lesbiennes et j’ai galéré pour avoir un enfant. Pourtant, je me dis que la seule question à se poser est de savoir si le gamin allait être bien élevé.

    Je ne suis pas certain que le modèle mère / père soit indispensable. Dans l’histoire il existe des enfants élevés par des grand-parents, une tante, un parrain, des loups sans aucun traumatisme visible (sauf pour le dernier peut-être). C’est sans doute pas pire que d’être élevé à (feu) la DDASS avec le minimum syndical d’amour. D’ailleurs, des gamins de familles monoparentales sont sans doute plus traumatisés par l’instabilité du couple hétéro que ceux d’un couple homo stable.

    Autoriser la PMA à tous, ce n’est pas pire que de laisser des gloglos se monter dessus. De la à la rembourser, je suis pas forcément pour…

  3. titoque says :

    Bonjour.

    Personnellement je suis du même avis que alexa. Mais l’histoire nous confirme que l’homosexualité existe depuis belle lurette. à la seule différence que actuellement revendiqué ces choix sexuel est un effet de mode. Le mariage guay pourquoi pas ! Si cela de sécuriser le patrimoine du couple, L’adoption ou l’insémination est un sujet encore tabou à l’heure actuelle. Je le crie haut et fort attention de ne pas brûler les étapes, car faire des réformes pour s’attribuer un électorat. Franchement il y a d’autres sujets à traiter.

    ps: gloglos est un mot du patois nordiste

    • leblogdalexa says :

      Gloglos est donc un mot du Nord! Moi qui suis du Sud, je ne connais pas. Et je ne sais toujours pas ce que cela signifie…
      Quels sont d’après toi les sujets à traiter du coup?

  4. titoque says :

    Salut.
    Le domaine est vaste et j’ai une façon de voir les choses assez tranchante.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :